LES ECHOS DE L'ESTRIQUE

 

EVENEMENTS 2014

 

Des problèmes techniques, indépendants de notre volonté, nous ont empêché de poser, sur notre site,

les articles correspondant aux nombreuses sorties que le groupe a effectuées au cours de cette année.

Dans le même temps, il nous a été impossible de mettre, sur cette page, les photographies de ces manifestations.

Nous vous demandons de bien vouloir nous en excuser.

----------

STAGE DE TROMPE A RODEZ

----------

FÊTE DU VILLAGE DE BONNAC (09100)

Il est 10h. lorsque nous pénétrons dans la petite église du village de Bonnac où Monsieur le curé,

d'un ton très amical, nous invite à nous mettre en formation à gauche de l'autel.

Peu de fidèles prennent place pour assister à cette messe dominicale car la plupart des habitants,

ayant prolongé, tard dans la nuit précédente, le flot des festivités,

ont eu, en cette matinée, quelques difficultés à ouvrir les volets .

Qu'à cela ne tienne, nous envoyons " la Marche Royale "de Jean Baptiste Lully

avant que le prêtre ne commence l'office religieux.

Il est 11h. quand nous quittons les lieux saints pour nous diriger vers le château

du village où nous attendent les propriétaires, Monsieur et Madame René de Laportalière,

qui nous invitent à partager quelques coupes de champagne.

Nous profitons du splendide parc pour prendre plusieurs photographies du groupe

et, c'est avec l'invitation à se retrouver dans cet écrin de la fin du XVème siècle

que nous prenons congé de nos hôtes.

Cette fin de matinée nous amène directement sur la place où se déroule cette fête annuelle

afin de sonner plusieurs fanfares entrecoupées de la prise, devenue traditionnelle,

d'un apéritif bien accompagné.

Le soleil, se jouant de masses de nuages aux couleurs déclinant tous les tons de camaïeu noir,

nous pousse à envisager une rentrée précipitée vers nos foyers respectifs.

Ce n'était qu'une fausse alerte, mais la prestation touchant à sa fin,

nous sommes repartis avec la ferme intention de revenir un jour.

----------

FÊTE DU CHIEN ET DE LA CHASSE A AUTERIVE

Dimanche 6 juillet - Les fidèles se regroupent autour de l'estrade où l'autel est dressé pour la messe,

dédiée à Saint Hubert, qui doit être célébrée à 10h.

Notre groupe prends place à la droite de l'autel et, à 10h heure précise, nous sonnons

la Marche Royale de Lully afin que les retardataires nous rejoignent pour la célébration de l'office religieux.

PLusieurs fanfares animent cette matinée qui se termine par la bénédiction des animaux présents.

La suite....apéritif et repas où chaque plat est accompagné de fanfares et de chansons de chasse.

L'après-midi ne fait que commencer lorsque le soleil fait, petit à petit, place à une légère obscurité qui s'assombrie

de plus en plus jusqu'à ce qu'un violent orage, que la météo avait prévu depuis la veille, a obligé

les visiteurs et exposants, à s'engouffrer dans les véhicules à la vitesse de l'éclair.

Ce n'était pas de la pluie, un véritable déluge s'est abbatu sur le site, le laissant vide de toute présence.

Il ne restait plus, à chacun, trempé jusqu'aux os, que de retrouver sa demeure afin de visionner les photos et videos

qui nous laisseront, j'en suis sur, le souvenir inoubliable d'une fête copieusement arrosée sous les ordres de notre Saint Patron.

----------

FETES MEDIEVALES A MIREPOIX

INAUGURATION

Nous sommes le 18 Juillet et 19h. viennent de sonner à la cathédrale de Mirepoix à l'intérieur de laquelle nous mettons en chant nos instruments.

La halle, à l'extérieur, est, déjà, envahie par les Mirapiciens et les touristes qui attendent le début des réjouissances.

La Présidente vient nous chercher car l'inauguration va débuter dans un instant.

Discours des personnalités entrecoupés de fanfares et, après un verre de l'amitié, nous nous dirigeons vers la cathédrale

où doit être célébrée une messe en patois avec la présence ds trompes.

La messe est dite, le prètre vient nous remercier pour notre participation...il est l'heure de nous retrouver

devant la boutique " Les Paysans Cathares" dont le propriétaire, sonneur dans le groupe,nous invite à aller terminer la journée

chez lui, avec un repas digne des plus grands chefs.

La prune met un terme à cette soirée bien arrosée et c'est avec un bonsoir ariègeois

que nous promettons de nous retrouver, le lendemain, pour animer les Fêtes Médiévales de Mirepoix.

ANIMATION

Rendez-vous à 15h, sous la halle, où une foule immense s'est rassemblée dans l'attente du départ du défilé.

Le premier groupe ne se fait pas attendre ce qui nous permet d'envoyer la première fanfare.

A chacun des sept groupes, représentant une époque passée différente, qui défilent, nous sonnons une fanfare différente.

Le public est ravi, nous sommes remerciés pour cette prestation par le public nombreux et, c'est sous les applaudissements,

que nous nous dirigeons, une fois de plus, vers la boutique " Les Paysans Cathares" afin de lui offrir une cérénade

qui nous amènera vers une heure avancée de la journée.

Retour chez notre hôte où, en core une fois, un repas plus que copieux, nous attends.

Amicales congratulations et départ vers nos foyers terminent ce long week-end.

----------

AUTREFOIS, LE COUSERANS

Invités, le samedi 3 Août, à participer à l'inauguration de cette magnifique fête ariègeoise

organisée à Saint Girons durant ce week-end, nous sommes arrivés sur place vers 19h.

Avant de nous proposer de nous substanter sous la protection d'une toile posée pour l'occasion,

l'organisatrice nous demande de sonner quelques fanfares à l'arrivée de l'équipage, en tenue d'époque,

transportant la glace récoltée sur les sommets tout proches.

Déjà, la foule se rassemble aux endroits stratégiques en envahissant les trotoirs

et nous remercie de notre participation.

Le repas consommé, notre guide nous mène à différents endroits de la ville où

se sont rassemblés les fêtards.

A chaque station, les trompes résonnent et c'est avec un plaisir immense que,

à chacun de nos déplacements, nous constatons q'une impressionnante marée humaine

nous emboite le pas afin de ne rien rater de notre participation.

23 h. résonnent au clocher de l'église et nous devons nous retirer

mais avec l'assurance, par l'organisation, de nous retrouver en 2015

pour fêter, ensemble, le nouveau "Autrefois le Couserans".

----------

MESSE DE SAINT HUBERT ET ANNIVERSAIRE D'UN SONNEUR

22 Novembre, 19h., les fidèles rentrent dans la petite église de GAJA LA SELVE pour assister à la messe dédiée à SAINT HUBERT.

Notre groupe de sonneurs est au grand complet, chacun s'est déplacé, quelquefois de très loin, pour célébrer la fête de notre grand Patron.

Les textes bibliques font place à l'homélie du jour qui sont, à la demande du prètre, séparés par des fanfares appropriées.

Malgré le rappel de l'officiant demandant à chaque fidèle de se souvenir que cette messe se passe dans une église,

le groupe de sonneur sort sous les applaudissements des personnes présentes.

Dehors, l'air est frais et le vent d'Est a forci ce qui est absolument normal car il ne faut pas oublier que nous sommes en Lauragais.

Direction la salle des fêtes où il faut se frayer un passage parmi la foule pour arriver à notre table,

car,Il semblerait que tout le village était invité à fêter l'anniversaire de nos amis,

habitants des lieux, Jean Paul, sonneur du groupe, et Sandrine, son épouse,

dont les âges très avancés de 40 printemps venait de sonner.

Le repas, assis et servi par nos hôtes, se terminera vers 2h 1/2 après l'ouverture des nombreux cadeaux.

Il faut rentrer car nous avons, pour certains, presque deux heures de route mais, en prenant congé, nous n'avons pas oublier

de prendre rendez-vous pour les futurs 41 ans de nos amis.

----------

SOIREE "MONITEUR" A ESCOSSE

Vendredi 28/11, à la salle des fêtes d'Escosse, nos sonneurs ont été invités à participer à une soirée "stage", individuel et de groupe,

sous l'autorité de Roland BURGNARD, créateur de l'ETIG.

Commencés à 20h., les cours ont, principalement, porté sur la colonne d'air que bien des élèves ont, très souvent,

d'énormes difficultés à mettre en place.

Les explications de Roland, complétées par des exercices très simples, ont permis,

en quelques instants, à l'ensemble des membres présents, de comprendre ce qu'est une colonne d'air

et la manière dont on peut la controler.

Ce mini stage nous a, également, permis d'apprendre à chanter en groupe de la même façon que l'on doit sonner de la trompe.

Après la mise au point de deux fanfares, portant pricipalement, sur la mise en place des différents registres,

cette soirée s'est terminée autour d'une table bien garnie.

Tous les sonneurs présents sont unanimes à reconnaître l'absolue nécessité

de ce genre d'apprentissage, indispensable pour l'amélioration musicale de notre instrument,

et sont impatients de connaître la date de la prochaine venue d'un moniteur de l'ETIG.

----------

 

Pour revenir sur la page précédente, cliquer sur:

 

Création personnelle du site - Février 2008. Reproduction interdite.