LES ECHOS DE L'ESTRIQUE

 

EVENEMENTS 2011

 

 

TELETHON A LESCURE

 

La participation du groupe au Téléthon, organisé par le village de LESCURE,

 

a été très apprécié par lles nombreux spectateurs, présents ce jour là.

 

 

----------

 

FËTE DE LA SAINT HUBERT A VILLEMOUSTAUSSOU ( 5 Novembre )

 

C'est une première dans le département, et pour un coup d'essai ce fût un coup de maître,

 

Nous avons dit la première, oui, mais, certainement pas la dernière !

 

La Fédération de chasse de l'Aude a organisé le samedi 5 novembre, toute la journée à Villemoustaussou,

 

la fête de la Saint-Hubert, le patron des chasseurs.

 

 

La journée a commencé par la célébration de la messe où nous avons alterné

 

les fanfares avec les sonneurs des " Echos de la Hise".

 

A la sortie de l'église, les deux groupes de trompes, réunis, sonnèrent plusieurs fanfares

 

pendant que monsieur le curé bénissait les meutes de chients.

 

Le début d'après- midi fut consacré à une démonstration de chasse aux chiens courants sur la voie du lapin.

 

De 16h à 18h les spectateurs assistèrent au concert donné par les deux groupes dans la salle polyvalente de Villemoustaussou.

 

La journée se termina assez tard dans la joie et la bonne humeur autour du repas organisé par la société de chasse locale.

 

----------

 

MESSE DE SAINT HUBERT A PAMIERS (29 Octobre )

 

A l'initiative de nôtre président Mr Thierry FERRAFIAT et en collaboration avec Mr le curé Bertrand De SENTENAC,

 

une messe de St HUBERT a été célébrée en la cathédrale St ANTONIN de Pamiers.

 

Les nombreux fidèles ont pu apprécier les fanfares sonnées avec ferveur dans ce lieu sacré.

 

Dés la fin de l'office, les sonneurs se rendirent au pied de la bute du Castela afin de faire profiter tous les habitants de Pamiers

 

de quelques fanfares supplémentaires.

 

----------

 

CONCERT A LERAN ( 27Août )

 

Par cette fin d'après midi très ensoleillée du Samedi 27 Août nôtre groupe à formé le "V" à LERAN.

 

Un public nombreux et chaleureux se pressait place des Tilleuls pour assister au concert

 

organisé par l'amicale des chasseurs LERAN-BELLOC.

 

L'acoustique satisfaisante et l'enthousiasme des auditeurs nous poussaient à jouer quelques prolongations malgré la chaleur de ce début de soirée.

 

Dés le concert terminé : tous en voiture !!!! direction BELLOC où les chapiteaux bondés nous accueillirent.

 

Apéritif, succulent repas (mention particulière pour le dessert, bravo MARIE !!!!!), fanfares, chants, très bonne ambiance,

 

chasseurs et non chasseurs faisant la fête ensemble, ce fût une super organisation terminée par une excellente soirée.

 

Merci au public. Merci à REGIS, JOHN et toute l'équipe des organisateurs pour vôtre accueil. Et peut-être…..à une prochaine fois.

 

----------

 

FIRA DE LA CAZA A FONT RUBI ( 6 Août )

 

Jumelée depuis presque 25 ans à RIEUX-VOLVESTRE (31310), FONT RUBI se blottit sur les premiers contreforts

 

des Pyrénées Catalanes, au Sud-Ouest de BARCELONNE à quelques 30 kilomètres de la Méditerrannée .

 

Cette année, le dimanche 6 Août la " FIRA DE LA CAZA " (Fête de la chasse) fut organisée à GUARDIOLA DE FONT RUBI,

 

le long d'un ruisseau ombragé.

 

A cette occasion, invités par les chasseurs de FONT RUBI, les Sonneurs de l'Estrique eurent l'honneur d'animer

 

de leurs fanfares et de leurs chants, les diverses activités cynégétiques.

 

Chaleureusement accueillis, bien nourris et logés par les familles du Comité de jumelage mais aussi des chasseurs catalans,

 

les sonneurs ariégeois mais aussi leurs épouses pour certains, ont beaucoup appréciés l'ambiance toute simple

 

mais ô combien agréable de cette manifestation.

 

Et peut-être…à une prochaine fois.

 

----------

 

STAGE DE PERFECTIONNEMENT DE FONTBONNE ( 18 / 19 Juin )

 

Par une matinée maussade, nôtre groupe est accueilli sur le site de FONTBONNE.

 

Les organisateurs, aux petits soins des sonneurs, nous offrent café et croissants.

 

Après les chaleureuses poignées de main et embrassades échangées avec nos amis des

 

groupes présents : VAL GARONNE, Les TROMPES du VAL de SERRE, Les TROMPES du LAURAGAIS,

 

Les TROMPES de l'ALBIGEOIS, Les Echos de LOMAGNE etLes TROMPES de BERGERAC, les choses sérieuses commencent.

 

Chaque pupitre de nôtre groupe se voit attribuer un moniteur, alors les sons s'élèvent et les conseils avisés sont d'un grand bénéfice.

 

Les moniteurs, quasiment tous membres des prestigieuses TROMPES de BONNE, nous font prendre conscience des progrès

 

possibles pour nôtre jeune groupe.

 

Joies de se rencontrer ou de se retrouver émaillent les poses et les repas.

 

La soirée au son des trompes et des chants (souvent accompagnés par l'accordéon, l'harmonica, et bien d'autres instruments….)

 

se poursuit tard dans la nuit.

 

Dieu que la bière était fraîche. Dieu que le BLANC était bon !!!!

 

Les chahuteries des dortoirs dignes d'une classe d'élèves en première année d'internat laissent peu à peu place à un repos plus que nécessaire.

 

Le soleil dominical éclaire l'immense honneur qui nous est fait : bénéficier des conseils et pratiquer nôtre passion en compagnie

 

d'hommes tels que Denis RAFFAELLI, Jacques PACCARD, Roland BRUGNARD, Yannick PAREAU et bien d'autres…

 

La journée passe trop vite, nous devons rentrer. (Alors que nous avions tous la même envie : " s'en aller à l'alpage au pied

 

du glacier ou le troupeau doit monter ").


 

Jacques PACCARD au milieu des ses stagiaires.

 

Accolades et re-embrassades clôturent ce merveilleux week end.

 

Merci aux organisateurs, aux moniteurs, et tout particulièrement aux TROMPES de BONNE.

 

Pensées émues au Capitaine GABON.

 

----------

 

CONCERT DE RODEZ

Le départ, prévu à 14h de notre Ariège natale, n'était pas très ensoleillé, ce qui se confirma au fur et

à mesure de notre progression vers la destination de notre future prestation.

La route, légèrement humidifiée par quelques résidus de brouillard qu'un vent trop frais a rapidement

dissipé, ne nous retint que l'espace de 3h.

Rodez, tant attendu, s'est dévoilé à nos regards, au détour du dernier virage.

Il fallait, maintenant, se souvenir de l'endroit où tous les groupes devaient se retrouver: le Haras.

Enfin, nous en trouvons l'entrée et, la voiture laissée au parking, nous nous dirigeons

vers la salle de tous les réconforts, celle qui nous attendait avec café, croissants chauds, gateaux

et quelques spécialités du pays.

Le tour de table terminé, Roland Burgniard nous invite à nous changer afin de nous mettre en condition

avant de chauffer nos instruments.

Puis, c'est le départ pour l'église du Sacré Coeur où tous les groupes présents,

- Trompes du Val de Serre ( Président : Robert Fabry),

- Trompes de l'Albigeois ( Président : Jean Louis Bourdaries, dit Boubou),

- Trompes du Val Garonne ( Responsable : Roland Burgniard),

-Trompes de Bergerac ( Président : Olivier Mazaud), et

- Les Echos de l'Estrique ( Président : Thierry Ferrafiat).

doivent se retrouver pour ce concert de trompes de chasse, organisé par les Trompes du Val de Serre

en partenariat avec " l'Ecole de Trompe Inter Groupe ".

Il est 8h30 et le premier groupe rentre en scène, puis, se succèdent tous les autres, jusqu'aux alentours de 22h,

devant un public qui en redemande, mais l'heure tardive nous oblige à mettre un terme

à cette soirée que chacun, public et sonneurs, a fortement appréciée.

S'en suivent quelques dégustations de produits locaux preparés par nos hôtes et

nous reprenons, tranquillement, le chemin du retour, accompagné, comme il se doit,

par des cd de fanfares qui nous tiennent éveillés malgré l'heure tardive.

----------

PAPOGAY

La journée s'annonçait belle, personne ne fût déçu, car, effectivement, le soleil a brillé de tous ses feux.

Mise en place, toujours, devant la cathédrale de Rieux Volvestre, où, dès la messe terminée,

nous avons sonné les premières fanfares.

Belle envolée de costumes de nos époques précédentes où les couleurs, toujours chatoyantes, rivalisaient de beauté avec

les maisons du village qui, pour certaines, avaient dépassé les 5 siècles d'existence.

Les discours se succèdent, entremêlés des sons des flutes, tambourins, cornemuses, tambours et trompes de chasse.

Les danses folkloriques nous permettent de juger des bons moments passés par nos aïeux lors des fêtes champêtres.

Puis, vint l'heure du repas, copieux comme d'habitude, où tous les groupes préparent, dans un brouhahas digne des plus

grandes festivités, leurs prestations pour la traversée du village de l'après midi.

L'heure du défilé est arrivé plus vite que prévu et le long serpent des chars et des groupes se faufilent au milieu

d'une foule toujours plus nombreuse.

Le mât, où l'oiseau attend les traits des archers, apparaît tout d'un coup sur l'esplanade.

Nous nous rangeons tout autour mais à des distances telles que, avec ce vent d'Autan violent qui nous accompagne,

les flèches retombent le plus loin possible.

Les fanfares résonnent malgré les rayons brulants de l'astre du jour, mais l'oiseau résiste...

Enfin, vers 18h15, l'animal est touché et le héros du jour, l'archer dont la flèche à touché la cible, reçoit les honneurs

dues à son nouveau rang car, pour l'année entière, il devient le Roi du Papogay 2011.

----------

ANNIVERSAIRE DE L'ACCA DE GAJA LA SELVE

C'est à la demande de notre collègue, Jean Paul MARTY, solide piqueur de cette ACCA, que se sont

déplacés quinze sonneurs, au village de GAJA la SELVE, ce samedi 19 Mars 2011.

Quelques mesures à l'extérieur, puis la mise en place à l'extérieur furent rapidement suivies de l'appel des cloches qui

nous indiquaient que la messe allait commencer.

Ce jour là, les fidèles, amateurs de trompes de chasse, se sont pressés d'envahir les bancs dont le nombre

n'a pas sufit à installer tous ceux qui s'étaient déplacer pour cet évenement.

Les fanfares, sonnées en radoucis, ont rempli l'église de notes inconnues et chacun, après le messe

s'est remercié d'avoir assister à cette célébration hors du commun.

Quelques fanfares ont accompagné la bénédiction des chiens, à l'extérieur des murs, et après les photographies

souvenirs, tous sont partis se préparer pour affronter le repas servi à la salle des fêtes, repas

qui s'annonçait outrageusement copieux !

Les plats, bien que se succédant sans relâche, étaient entrecoupés de danses espagnoles

magnifiquement orchestrées par quatre tallentueuses jeunes femmes ainsi que par plusieurs fanfares de fantaisie.

La journée se terminait lentement, parmi les fromages et desserts servis par nos hôtes et

c'est avec quelques regrets que nous quittions ces chasseurs qui avaient mis tant d'ardeur dans la préparation

de cette journée d'anniversaire, fêtant les 50 ans de leur ACCA.

----------

STAGE ORGANISE PAR L'ETIG

Programmé depuis le début de l'année, ce stage de trompe était prévu, le samedi 12 Février, au haras de RODEZ.

Tous les groupes affiliés étaient invités à y participer afin de mettre en place le futur concert qui aura lieu

à GRENADE sur GARONNE, le samedi 26 Mars.

Donc, rendez-vous à 9h où un petit déjeuner, complet, attendait tous les sonneurs.

La distribution des moniteurs, terminée, chaque groupe se répartit dans des salles

que le haras avait mis à notre disposition.

Notre groupe, peu représenté car nos sonneurs étaient tous occupés à des tâches diverses

les retenant chez eux, fût pris en compte par Olivier, notre moniteur d'un jour, actuellement classé en deuxième catégorie.

La matinée se déroula très convivialement en essayant de gommer quelques imperfections difficiles à se débarasser.

Avant le repas de midi, nous sommes tous groupés au milieu de la cour pour sonner, ensemble, quelques fanfares.

C'est sur trois rangs que nous nous plaçons, vu que nous sommes près d'une quarantaine de sonneurs !

Puis, midi arriva très vite, nous surprenant en plein effort de concentration. Les repas, servis dans une salle

chauffée et préparés par nos hôtes, ont été, comme d'habitude, copieux et bien arrosés.

Déjà 14h, il est temps de reprendre les cours et c'est avec Ivan, notre moniteur attitré, que nous reprenons les

entrainements de la journée.

Au milieu de quelques mises au point sur les fanfares que notre groupe doit sonner au concert, nous avons la surprise

de voir arriver Roland, le dirigeant de l'ETIG.

Quelques conseils nous sont, encore et toujours prodigués, puis arrivent le choix des fanfares du concert.

Les heures se suivent, inexorablement, et il est temps de se dire au revoir, la route étant longue jusqu'en Ariège!

Chacun se reconnaitra.

----------

 

Pour revenir sur la page précédente, cliquer sur:

 

 

 

Création personnelle du site - Février 2008. Reproduction interdite.